Opalescence : Le Secret de Pripyat d’Amaury Dreher.

  • Date de publication : 11 février 2019
  • Auto édité
    247 pages

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd’hui je viens vous parler d’Opalescence: Le Secret de Pripyat. Il s’agit du premier roman d’un jeune auteur prometteur, Amaury Dreher.

En 1992 eut lieu le plus gros accident de l’Histoire en Ukraine à Tchernobyl. Il fera de nombreuses victimes. Le lendemain de la catastrophe, la ville voisine de Pripyat est évacuée.

32 ans plus tard, un journaliste qui était enfant à l’époque de l’évacuation de sa famille revient à Pripyat. Il est en quête de réponses, à la recherche de ses racines.

Il réussi à pénétrer dans La Zone qui est un endroit protégé par les forces militaires. Mais les dangers sont nombreux et notre héros devra surmonter bien des obstacles pour rester en vie.

J’ai appris énormément de choses à propos des conditions de vie après un accident nucléaire. L’auteur s’est rendu sur place et a effectué un énorme travail de recherches, cela se ressent dans les descriptions des lieux . Ce n’est pas un thriller sanglant comme j’ai l’habitude d’en lire mais j’ai trouvé ce roman très intéressant.

Résumé :

C’est l’hiver en Ukraine. Un ancien réfugié de Tchernobyl décide de retourner dans la zone d’exclusion afin d’y confronter ses souvenirs et de contempler son passé enfoui. Une quête identitaire tortueuse s’annonce, faite de rencontres et de péripéties exaltantes. Mais la Zone est bien plus qu’un territoire abandonné : c’est une expérience inédite, une aventure interdite dont on ne ressort pas indemne. Et si les vestiges radioactifs de Tchernobyl n’étaient qu’un piège ?

  • L’Outsider de Stephen King.

    • Date de publication : 30 janvier 2019
    • Éditeur : Albin Michel
    • 576 pages

    Bonjour à toutes et à tous,

    En ce dimanche ensoleillé, je vais vous parler du dernier roman de Stephen King : L’Outsider.

    Terry Maitland vit une existence paisible avec sa femme et ses deux fillettes dans la ville de Flint City. C’est un entraîneur de baseball réputé et apprécié de ses joueurs et de leurs parents. Il est également professeur d’Anglais. Un jour, un crime d’une extrême violence est commis. En effet, le corps supplicié d’un petit garçon de onze ans est retrouvé dans le parc.

    L’enquête menée par l’inspecteur Ralph Anderson va désigner Terry Maitland comme unique coupable de ce crime abominable. L’analyse ADN ne ment pas. Mais Terry possède un alibi parfait alors comment est-ce possible ?

    Je lis les romans de Stephen King depuis très longtemps et celui-ci ne m’a pas déçue ! Dès le départ on est littéralement embarqué dans l’histoire. L’enquête dirigée par Anderson est très bien menée. En effet, tout désigne Terry Maitland comme le coupable idéal. Mais comment peut-il se trouver à deux endroits différents au même moment ? Le doute s’installe dans l’esprit du lecteur…

    Ce roman possède tous les ingrédients nécessaires à un excellent moment de lecture. Des personnages que l’ont peut facilement s’imaginer, des scènes de crimes sanglantes à souhait, un suspens haletant et une touche de fantastique rendent le récit addictif.

    Le Maître Stephen King a encore frappé…

    Résumé :

    Le Diable peut avoir de nombreux visages. Et s’il avait le vôtre ?

    Le corps martyrisé d’un garçon de onze ans est retrouvé dans le parc de Flint City.

    Témoins et empreintes digitales désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l’un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l’équipe locale de baseball, professeur d’anglais, marié et père de deux fillettes. Et les résultats des analyses d’ADN ne laissent aucun doute. Dossier classé. À un détail près : Terry Maitland a un alibi en béton. Et des preuves tout aussi irréfutables que les preuves qui l’accusent.
    Qui se cache derrière ce citoyen au-dessus de tout soupçon ?

    Les Enfants de Virginia Beach de William Emmanuel Lacoursière.

    • Publié le 2 octobre 2017
    • 352 pages

    Bonjour à tous et à toutes,

    Aujourd’hui je vais vous parler du roman de William Emmanuel Lacoursière, Les Enfants de Virginia Beach.

    Tout commence en 1992. Le jeune Jack Fillion est en vacances avec ses parents aux États Unis. La petite ville de Virginia Beach est très agréable et située en bord de mer. Dans ce décor idyllique, un drame va se produire : le père de Jack va être assassiné.

    Bien des années plus tard, nous retrouvons Jack Fillion devenu lieutenant de Police dans la ville de Virginia Beach. Il est appelé sur une scène de crime particulièrement dérangeante. En effet, les corps de 14 adolescents, dont deux amis de son fils ont été repêchés. En charge de l’enquête, Jack va peu à peu découvrir des indices qui pourraient lui permettre d’élucider la mystérieuse mort de son père des années plus tôt.

    Les Enfants de Virginia Beach fut une lecture assez différente de ce dont j’ai l’habitude. En effet, l’auteur William Emmanuel Lacoursière étant Québécois, les expressions et tournures de phrases ne sont pas toujours les mêmes qu’en France. Meurtre et folie se côtoient tout au long de cette quête de vérité. L’histoire est intéressante, je l’ai lue rapidement, étant pressée de découvrir son dénouement qui m’a d’ailleurs surprise !

    Résumé :

    Avril 2015. Quatorze maccabées sont retrouvés dans les flots de Virginia Beach, près du Boardwalk. Jack Fillion, en charge de l’affaire, découvre peu à peu des indices concernant la mort non-encore élucidée de son père, décédé en 1992 dans des circonstances troublantes.

    Les disparitions médiatisées de Gabriel Reid et de Dorothée Mackenzie confirment l’ampleur du phénomène. Il n’y a alors plus aucun doute : toute  »littérature » finirait par être réduite à néant si les esprits maléfiques qui manigançaient sous les ombres contre l’intelligence et le droit à l’accès à la connaissance parvenaient à leurs fins.

    Salon du Livre de Paris 2019

    Ce week-end fut riche en rencontres à Paris!

    Me voici avec Salvatore Minni ( auteur de Claustration) Damien Leban (Les Braises de l’exode) Cyril Carrere, (Grand Froid) Muriel Robin, Arnaud Codeville, (Parasite) Niko Tackian (Avalanche Hôtel)Yves et Laurent (Jeux de Mains) les frères Bogdanov et pour finir Franck Thilliez…

    Des heures et des heures de lecture m’attendent !

    Destin pour un meurtrier de Thibaut Higelin.

    • Date de publication : 18 décembre 2017
    • Éditeur : Bookelis
    • 104 pages.

    Bonjour à tous et à toutes,

    Aujourd’hui, je vais vous parler du premier roman de Thibaut Higelin intitulé Destin pour un meurtrier.

    La famille Pestell composée de la mère et de ses deux enfants est considérée comme étrange par les voisins. En effet, personne ne les voit dans le petit village anglais de Darbestel. La fille, Katherin se lie d’amitié avec sa nouvelle voisine et lui confie un lourd secret de famille qui va la bouleverser…

    Le temps passe et nous retrouvons les enfants Pestell devenus adultes. James est désormais un instituteur très apprécié au village. Un jour, quatre de ses élèves sont retrouvés assassinés dans une cabane appartenant à sa famille. Il ne se doute pas que sa longue descente aux enfers ne fait que commencer…

    Destin pour un meurtrier est une histoire assez courte donc rapide à lire. Le personnage tourmenté de James est attachant et le suspens est présent également. Est-il une victime innocente ou le pire des monstres capable de massacrer des enfants ? Faut-il se fier aux apparences ? Pour le savoir, il vous faudra lire ce premier thriller de Thibaut Higelin !

    Résumé :

    Après avoir été maltraité par sa mère durant toute son enfance, James Pastell eut enfin une vie épanouissante. En effet, il devint instituteur et fut très apprécié par l’ensemble des villageois pour son professionnalisme. Un jour, quatre de ses élèves se firent assassiner. Malheureusement pour James, le cauchemar recommença…

    Haut le Chœur de Gaëlle Perrin-Guillet.

    Date de publication: 14 mars 2019

    Editeur : Taurnada Editions.

    Bonjour à tous et à toutes,

    Aujourd’hui je vais vous parler du roman de Gaelle Perrin-Guillet qui a été réédité par les Editions Taurnada et sera publié le 14 mars.

    Alix Flament est une journaliste qui recueillait les témoignages de femmes détenues. Dans ce cadre, elle a interrogé Eloane Frezet, considérée comme une tueuse en série de la pire espèce. Alix a sorti un livre qui a connu un franc succès mais qui a détruit tout espoir de pouvoir un jour retrouver la liberté pour Eloane. Un jour, le pire se produit. Eloane parvient à s’échapper de prison. L’heure de sa vengeance a sonné et la vie d’Alix ne sera plus jamais la même.

    Tout d’abord, je tiens à remercier les Editions Taurnada et particulièrement Joel pour l’envoi de ce roman en service presse. Dès le départ, le ton est donné. Le lecteur va être embarqué dans un jeu de piste macabre orchestré par Eloane qui est dotée d’une grande intelligence. Elle ne manque pas d’imagination et les policiers qui la traquent vont découvrir des mises en scène particulièrement sanglantes. Les chapitres sont courts et les rebondissements nombreux. L’auteur a réuni tous les ingrédients pour que le lecteur soit captivé jusqu’au dénouement. Adeptes de thrillers haletants, je vous recommande vivement ce roman!

    Résumé :

    « Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver ». Depuis qu’Eloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l’angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison… Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d’Eloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse… Une promesse de sang.

    Au Fond du Caniveau de Christian Ingret- Taillard.

    Bonjour à tous et à toutes,

    Le week-end ainsi que ma lecture du dernier roman de Christian Ingret-Taillard se terminent…

    A Nancy, nous suivons le quotidien difficile de Cyril, un jeune homme dont la vie a basculé. Le même jour il perd son emploi, sa fiancée et son logement. SDF solitaire toujours accompagné de ses trois chiens, il survit du mieux qu’il peut, savourant sa liberté. Mais une succession de rencontres vont changer son destin…

    Une fois commencé, ce roman de Christian Ingret-Taillard est impossible à lâcher. Les personnages de Cyril et Aliénor qui évoluent dans des milieux différents se ressemblent de par leur générosité et sont très attachants. Traitant de sujets sensibles de l’actualité ( la Place des SDF dans notre société ainsi que le sort des migrants et la violence envers les femmes) on y découvre un côté obscur de l’humanité. La dureté de vie dans la rue est décrite avec beaucoup de réalisme . Et si malgré tout l’espoir d’un avenir meilleur était permis ?

    Résumé :

    Nancy, la coquette métropole lorraine, a revêtu sa tenue de gala pour la Saint Nicolas et les fêtes de fin d’année. Tout brille, tout clignote dans le centre ville. C’est féerique. Pourtant, allongé avec ses trois chiens sur son bout de trottoir, Cyril regarde avec résignation le fond du caniveau où se cantonnent ses rêves…

    Un roman captivant qui va vous faire passer de la lumière à l’ombre et douter de l’humanité. Pourtant, même au fond du caniveau, le soleil peut briller…

    Avalanche Hotel de Niko Tackian.

    • Publié le 2 janvier 2019
    • Editeur Calmann-Lévy
    • 270 pages

    Bonjour à toutes et à tous,

    Aujourd’hui, emmitouflez-vous dans une couverture bien chaude car je vais vous parler du dernier roman de Niko Tackian, Avalanche Hotel. J’ai choisi de lire ce roman dans le cadre de la lecture commune de février organisée sur le groupe Thrillers et vous.
     

    Tout commence en 1980. Une jeune fille issue de la haute société a disparu alors qu’elle séjournait à l’Avalanche Hôtel, un palace situé dans les Alpes. Joshua Auberson est agent de sécurité et enquête sur cette étrange disparition. Quelque chose n’est pas clair dans cette histoire et il se laisse entraîner en pleine tempête de neige par le barman peu recommandable de l’hôtel. Il fait tellement froid que Joshua perd connaissance.

    Lorsqu’il se réveille, il est dans une chambre d’hôpital et nous sommes en 2018. Joshua est policier et l’Avalanche Hôtel a fermé des années auparavant.

    Alors que s’est -il passé? Tout cela était -il réel ou était -ce un rêve ?Et il y a cette jeune fille, retrouvée frigorifiée dans la montagne, qui est dans le coma dont personne ne connaît l’identité. Joshua va mener l’enquête et remuer le passé. Mais est-il prêt à accepter ce qu’il va découvrir ?

    Avalanche Hôtel est le premier roman de Niko Tackian que je lis et je n’ai pas été déçue! J’y ai retrouvé tous les ingrédients que j’apprécie : des chapitres courts, beaucoup de rebondissements, une fin étonnante. L’auteur s’est clairement inspiré de Stephen King cela se ressent dans l’atmosphère que dégage cette histoire. Ce n’est pas un thriller sanglant comme j’ai l’habitude d’en lire mais j’ai passé un très bon moment.

    Résumé :
     

    Janvier 1980. Joshua Auberson est agent de sécurité à  l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Il  enquête sur la disparition d’une jeune cliente avec un  sentiment d’étrangeté. Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le  suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua  a si froid qu’il perd connaissance… 
     

    … et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma. 
    SURTOUT, NE VOUS FIEZ PAS 
    À VOS SOUVENIRS !
     
     

    Rencontre avec Stéphane Bourgoin

    Il va de plateaux de télévision en colloques, de sessions de formations dispensées à l’École nationale de la magistrature à des interventions auprès de psychiatres ou de commissaires de police, ce qui ne l’empêche pas de continuer à interroger des criminels récidivistes un peu partout dans le monde.

    Dès qu’il s’agit de crimes et de faits divers sanglants, Stéphane Bourgoin est appelé à témoigner de son savoir acquis auprès de plus de 70 « serial killers » (surtout américains) qu’il a interrogés et filmés depuis presque quarante ans.

    Dans le cadre du projet « Du Roman à l’Ecran » 2019.

    En partenariat avec le Centre Culturel d’Aubange et la bibliothèque provinciale de Marche-en-Famenne.