Le Glas de l’Innocence de Cyril Carrere

  • Publié le 14 août 2018
  • Editeur Le Lys Bleu
  • 356 pages

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd’hui je vais vous parler du premier roman de Cyril Carrere, Le Glas de l’Innocence. Ici, l’auteur nous emmène à la découverte du pays dans lequel il vit : le Japon.

L’histoire débute sur l’île japonaise d’Okinawa en 1993. Ken, un jeune garçon solitaire, est maltraité par son père quotidiennement. A l’école il se lie néanmoins d’amitié avec une petite fille de sa classe issue d’une famille riche. Lors d’une sortie scolaire, la vie des deux amis bascule dans l’horreur…

En parallèle nous suivons une enquête menée à Tokyo en 2017 sur une série de meurtres perpétrés au sein d’un quartier riche de la ville. L’inspecteur Alex Nakayama est en charge pour résoudre cette affaire délicate. Mais son passé et ses secrets le rattrapent et il se retrouve en bien mauvaise posture. Son jeune mais talentueux assistant pourra-t-il le sauver?

Mon avis :

J’ai passé un excellent moment avec ce roman qui m’a fait découvrir le Japon. L’histoire est très prenante une fois la lecture commencée il est difficile de s’arrêter ! Les chapitres sont courts et truffés de surprises. Je me suis attachée aux personnages d’Alex et de son atypique assistant qui ne ménageront pas leurs efforts pour découvrir la vérité… Une vérité déconcertante ! Cyril Carrere nous tient en haleine toute au long de l’histoire. Ayant déjà lu et adoré son second roman Grand Froid je vous conseille la découverte de cet auteur talentueux , il vous surprendra à coup sûr !

Résumé :

Okinawa, 1993 – Un jeune garçon subit au quotidien les accès de violence de son père. Au plus fort d’une enfance chaotique et solitaire, il noue une amitié solide avec une camarade de classe.
Mais l’horreur l’attend au tournant …
Tokyo, 2017 – Une série de meurtres dans le quartier cossu de Meguro place l’inspecteur Alex Nakayama dans une situation désespérée. Son excentrique mais talentueux assistant Hayato Ishida le supplée et va apprendre à ses dépens que les masques de la société japonaise renferment parfois de lourds secrets… Entre déni et suspicion, le cauchemar ne fait que commencer.

Mon Ombre Assassine d’Estelle Tharreau

  • Publié le 17 janvier 2019
  • Editions Taurnada
  • 257 pages

Aujourd’hui, je vous parle du dernier roman d’Estelle Tharreau « Mon Ombre Assassine » paru aux éditions Taurnada le 17 janvier dernier

Ici, l’héroïne nous raconte son histoire. Nous apprenons que c’est une enfant non désirée par une mère dépressive et un père démissionnaire. Dans ce climat hostile elle apprend à ne pas se faire remarquer à n’être qu’une ombre. A l’école, elle n’a pas d’amis les enfants la craignent ce qui l’arrange, elle se concentre sur la lecture et l’apprentissage. Dés l’enfance, son « ombre assassine » fait déjà des victimes A l’âge adulte, Nadège est une institutrice très appréciée des parents et de ses élèves. Elle est toujours aussi discrète et mène, en apparence, une vie sans histoire. Jusqu’au jour où elle est arrêtée, accusée d’avoir tué le père d’une de ses élèves qui s’avère être un policier. Du fond de sa cellule, elle invoque la légitime défense, ayant été la victime d’une tentative de viol .Mais que s’est- il réellement passé ce soir là? Nadège est-elle vraiment ce qu’elle laisse paraître? Peut on se fier aux apparences? Au fur et à mesure que Nadège nous livre son histoire, nous nous retrouvons soudain face à l’inimaginable…

Mon Ombre Assassine est le 4e roman D’Estelle Thareau et le premier que je lis de cette auteur. L’histoire est absolument passionnante et se lit très vite (2 jours pour ma part) Le récit de Nadège est glaçant et enrichi de témoignages de ses proches et des différents interrogatoires menés par la police. Je vous conseille vivement ce roman qui vous fera cependant douter des personnes qui vous entourent…Les connaissez-vous vraiment…

Résumé :

En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession. Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs. Celle d’une femme manipulatrice et cynique. Celle d’une tueuse en série froide et méthodique. Un être polymorphe. Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir. Une ombre. Une ombre assassine.

Au bout de la nuit de Bruno Bouzounie.

  • Date de publication : 11 août 2018
  • Auto édité
  • 482 pages

Avril 1992 à Bordeaux, des jambes sont retrouvées dans un coffre en bois. Le jeune lieutenant Damien Sarde originaire de la région va seconder son chef dans cette enquête délicate. Dans la quête de l’identité de la victime, la police va être entrainée dans un inquiétant jeu de piste afin de découvrir d’autres morceaux du cadavre. Damien va être confronté à des secrets enfouis au plus profond de lui même ainsi qu’à des phénomènes étranges liés à la sorcellerie. Est-il prêt à accepter la vérité?

Au Bout de la Nuit est le premier roman de Bruno Bouzounie et il est particulièrement réussi! Une fois commencé, impossible de s’arrêter, c’est un roman qui se lit très vite. L’histoire est absolument passionnante, rythmée par de nombreux rebondissements. J’étais un peu inquiète par rapport aux allers et retours temporels, j’avais peur de ne pas m’y retrouver mais tous les évènements s’imbriquent parfaitement jusqu’au dénouement surprenant. Je ne peux que vous recommander Au Bout de la Nuit, vous passerez certainement des nuits blanches mais je peux vous assurer que cela vaut le coup!

Résumé :

Avril 1992. Les membres inférieurs d’un corps sont retrouvés dans le centre ville de Bordeaux. Le seul signalement auquel la police peut se raccrocher est celui d’un homme à la stature hors du commun. L’enquête est confiée à la brigade criminelle dirigée par le commandant Stéphane Balland et au sein de laquelle officie le lieutenant Damien Sarde. Sur fond de rite païen et de légende arthurienne, le criminel va restituer au fil des jours les morceaux du cadavre inconnu. Avec l’aide d’une universitaire québecoise, la brigade découvre le rapport entre le meurtre et les indices laissés sur les scènes de crime. Mais qui du chat ou de la souris viendra à bout de l’autre…

Tuez-les toutes de Sophie Mancel-Hainneville.

  • Date de publication : 30 août 2017
  • Editions Ex Aequo
  • 429 pages

1995 : Macabre découverte en Dordogne . Les corps de deux adolescentes sont retrouvés. Elles étaient enceintes, ont été droguées puis éventrées, leurs fœtus ont été prélevés.

20 ans plus tard, l’histoire de répète. Cette fois trois adolescentes enceintes sont retrouvées mortes et le tueur envoie les fœtus aux familles dévastées par la Poste. Sous la langue de chaque victime est retrouvé un morceau de papier sur lequel se trouve une inscription latine. Eve Milano et Philippe Tavel, officiers de police judiciaire sont appelés pour aider la gendarmerie à résoudre cette enquête délicate. C’est alors qu’une 4éme jeune fille disparaît.

Dans le même temps les gendarmes sont appelés dans différents monastères de la région qui leurs signalent des vols de cierges ainsi que sur les lieux du déraillement d’un train.Tous ces événements ont-ils un lien? Les enquêteurs réussiront ils à retrouver la dernière disparue saine et sauve et à arrêter le coupable? Et cette pluie, symbole de la purification des pêchés , qui n’arrête pas de tomber ne va certainement pas faciliter les choses…

Tuez-les toutes! est le second roman de Sophie Mancel que J’ai eu la chance de le gagner lors d’un concours organisé sur la page Les Mots de Lau. La couverture m’a tout de suite inspirée une histoire très sombre et je ne me suis pas trompée. J’ai passé un très bon moment de lecture et je me suis particulièrement attachée au personnage d’Eve Milano, l’enquêtrice à la forte personnalité qui a vécu un véritable drame personnel . Une fois embarquée dans l’histoire ce roman est difficile à lâcher tant les rebondissements sont nombreux et le final est juste époustouflant!

Résumé :

Janvier 1995, une pluie démentielle noie la ville de Limoges et ses alentours. Les corps martyrisés de deux adolescentes sont retrouvés flottant sur la Vienne. L’inspecteur principal Barakian, assisté d’un jeune officier de police, enquête sur ce qui paraît être les crimes d’un tueur en série. Il trouve la mort au cours d’une arrestation mouvementée, mettant ainsi fin à ces meurtres sordides qui excédaient une population à bout.

Février 2015, il pleut sans discontinuer depuis plusieurs jours sur Périgueux. Deux corps suppliciés d’adolescentes sont retrouvés à quelques jours d’intervalle dans une grotte touristique et flottant sur la Vézère en furie.
Eve Milano et Philippe Tavel, officiers de police judiciaire, sont saisis — avec la gendarmerie —, pour enquêter, au grand dam du major Blainville, misogyne jusqu’au bout des ongles. Cette enquête sur les crimes de tueurs en série va prendre une autre tournure lors de l’assassinat d’une troisième jeune fille. Les trois victimes ne partagent qu’un élément commun, une grossesse précoce ; pas assez concordants, selon le psychologue engagé par la gendarmerie, pour parler de l’œuvre d’un seul psychopathe. L’abandon d’un message sur le corps de chaque victime interpelle Milano. Il pourrait s’agir d’un rendez-vous morbide pour le crime suivant. Les intempéries vont compliquer le travail des enquêteurs, rendant les routes impraticables et provoquant le déraillement d’un train et une surcharge de travail pour des médecins légistes très investis.
Plusieurs suspects vont chambouler leurs investigations. Milano finit par identifier un tableau peint au Moyen Âge qui inspirerait les meurtriers. Un tableau auparavant accroché aux murs d’une école fermée depuis longtemps.
Une quatrième adolescente disparaît. Un compte à rebours diabolique s’est enclenché pour tenter de la sauver.

Les Braises de l’exode de Damien Leban.

Sortie le 4 janvier 2019

Offre de lancement :

0.99€ en numérique-16.90€ en broché

Résumé :

Samira a onze ans et vit en Syrie. Avec son père, ils sont les seuls survivants du massacre de leur famille par des djihadistes. Ils décident de fuir leur pays dans l’espoir de rejoindre la France, pays des Droits de l’Homme. Elise Carat est la belle-fille du richissime Henri Carat qui dirige une importante entreprise de BTP de Montdidier dans la Somme. Lorsqu’elle rentre chez elle après une harassante journée de travail elle ne se doute pas que sa vie est sur le point de basculer. Bruno Heisen, major à la Brigagde de recherche de Montdidier mène une enquête après la découverte d’un corps calciné dans le coffre d’une voiture brûlée. Ces trois personnages que tout oppose ont pourtant quelque chose en commun : ils vont vivre l’horreur.

Les Braises de l’Exode est le cinquième roman de Damien Leban. En le terminant, un mot me vient à l’esprit : WAOWW!!! J’ai pris une grande claque pour commencer l’année ! Dès le départ j’ai été happée par l’histoire de la petite Samira qui évolue dans un climat de guerre. Parallèlement j’ai ressenti l’angoisse d’Elise qui va vivre une véritable descente aux enfers dans son univers privilégié. Enfin l’intrigue autour de l’enquête menée par le major Heisen est extrêmement bien ficelée et ponctuée d’innombrables rebondissements.

Ce roman qui traite de problèmes de la société actuelle comme le sort des migrants mais également de l’esclavagisme est un véritable page turner. Et avec sa sortie en début d’année, Damien Leban place la barre très haut! A lire sans hésiter cette pépite ne vous décevra pas…

Tréfonds de Tom Clearlake.

Aujourd’hui, je vais vous parler du roman de Tom Clearlake qui est sorti le 22 decembre dernier..

Luca Ferrand est un jeune lieutenant de police très impliqué dans son métier, ce qui lui a coûté son mariage. Au cours d’une intervention compliquée il perd son mentor, tué par balle et commet une erreur qui provoquera la mort d’une jeune innocente. Mis à pied par sa hiérarchie, Luca commence à sombrer dans l’alcool. A la suite d’une nuit d’exces, il rencontre Tanya dont il tombe immédiatement amoureux. Cette dernière lui demande de l’aider car sa vie est menacée avant de s’évaporer dans la nature. Luca va tenter de la retrouver par tous les moyens, et plonger dans l’horreur absolue.

C’est le premier roman de Tom Clearlake que je lis et j’ai découvert un univers d’une noirceur incroyable. Il faut avoir le coeur bien accroché pour lire la véritable descente aux enfers vécue par Luca. En effet les atrocités subies par les personnages sont décrites avec un réalisme déconcertant et j’ai trouvé certains passages difficiles à supporter ! Adeptes d’hémoglobine, de suspens et même de fantastique, je vous recommande ce roman, vous ne serez pas déçu du voyage !

Résumé :

Luca Ferrand est un jeune lieutenant de police prometteur.
Jusqu’au jour où il commet une erreur irréparable.
Six mois de mise à pied. 
Au matin d’une nuit d’errance dans Pigalle, il rencontre une jeune femme, Tanya. 
Elle lui dit être menacée et le supplie de l’aider. Ils vivent une nuit d’amour qui les marque du fer de la passion. Lorsqu’il lui dit qu’il est policier et qu’il peut l’aider, elle disparaît. 

Quelques jours plus tard, il apprend qu’un corps a été retrouvé.
Le corps d’une jeune femme, décapité, gisant dans un container au fond d’une impasse de Pigalle. L’autopsie révèle que cette jeune femme s’adonnait à des pratiques sexuelles extrêmes et qu’elle appartenait corps et âme à ceux qui lui ont ôté la vie. Une esclave, entièrement soumise à la volonté de ses maîtres. Sur son corps, un tatouage étrange. Le même que portait Tanya. 
Malgré sa suspension, Luca va se lancer dans une enquête acharnée qui va peu à peu accaparer sa raison. Il va s’enfoncer dans les bas-fonds des nuits parisiennes à la recherche de Tanya. Mais les voies qu’il empruntera seront sans espoir de retour.

Grand Froid de Cyril Carrere

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous conseille de vous installer confortablement dans votre canapé,de vous enrouler dans une couverture bien chaude et de vous préparer un bon thé. Il me semble que c’est l’environnement idéal pour lire Grand Froid,le dernier livre de Cyril Carrere .

Gaëlle Morvan est une avocate nantaise réputée.Elle a un fils unique,Lucas qui travaille aux urgences et dont elle est très proche.Lorsque sa mère décède brusquement,la police conclut bien rapidement à un suicide. Mais Lucas doute, il connaissait sa mère et cet acte ne lui ressemble pas. Non,pour lui c’est un meurtre et il va mener sa propre enquête. Qui s’en prend aux personnes qui tentent de l’aider dans sa quête de la vérité ?Que semble cacher le lieutenant en charge de l’enquête?

Beaucoup de thèmes sont abordés dans un climat glacial. En effet la sensation de froid est omniprésente à chaque page (d’où l’utilité de la couverture).A mesure que l’on se plonge dans l’histoire des secrets sombres sont révélés,les chapitres sont courts et truffés de rebondissements,les personnages sont attachants,on avance donc très vite !

Grand Froid est le second roman de Cyril Carrere. Il a également écrit Le Glas de l’Innocence qui est paru en septembre 2018 et qui bénéficie d’excellents retours. C’est un auteur très sympathique et disponible dont on n’a pas fini d’entendre parler. Pour ma part,j’ai hâte de lire son prochain livre!

Résumé :

Le jour où sa mère est retrouvée morte, la vie de Lucas bascule. Délaissé par la police qui conclut à un suicide, ses doutes l’incitent à surmonter sa douleur pour mener sa propre enquête. La lettre anonyme qu’il reçoit confirme ses soupçons : quelque chose ne tourne pas rond. Et lorsqu’un mystérieux individu s’attaque à ses proches, il n’a plus qu’une solution : lui échapper et tout faire pour établir la vérité…